Historique

Un premier cimetière

Vers la fin de l'année 1898, la population d'Asbestos acquiert une terre, située sur le lot no 9 du deuxième rang pour en faire un cimetière. Le Conseil d'Hygiène provincial approuve le projet du cimetière au mois de mai 1898(?). La bénédiction du cimetière est faite par Mgr Larocque le 3 septembre 1899 et une « foule de fidèles de la mission et un grand nombre d'étrangers venus des paroisses voisines assistaient à cette impressionnante cérémonie ».

Un deuxième cimetière

Seulement onze ans plus tard, soit le 9 octobre 1909, la Fabrique de la paroisse St-Aimé d'Asbestos achète un terrain faisant partie du lot No 7A-2 (p. 7A-2) dans le troisième rang du Canton de Shipton d'une superficie de 728 181 pieds carrés ou 9 829 acres au prix de (?).

Politique municipale pour les indigents

Quelques années plus tard, une résolution municipale sur le financement des activités religieuses de la fabrique concernant l'enterrement des personnes indigentes se lit comme suit : « Comme il arrive de temps à autre que des personnes ou familles étant à la charge de la municipalité décèdent, et pour éviter tout embarras des membres du conseil au sujet de l'enterrement au point de vue religieux, que ce conseil est consentant à allouer la somme de 13$ pour le service, cloche et fosse, à l'œuvre de la Fabrique St-Aimé. »

Amélioration du cimetière

Le 25 août 1957, on annonce en chaire de la paroisse Saint-Aimé qu'aura lieu une « assemblée de paroisse dimanche prochain, après la grande messe, au sous-sol du presbytère pour considérer la vente de l'ancien presbytère et de son terrain ». Ainsi, le 1er septembre 1957, l'ancien presbytère de Saint-Aimé et son terrain sont vendus à la compagnie Canadian John-Manville et « le produit de cette vente permettra d'effectuer dans la salle paroissiale, des travaux qui la rendront plus confortable et plus attrayante ». De plus, en 1957, on exécute des travaux au cimetière. « avec la terre provenant de l'excavation de l'église Saint-Isaac, on combla une partie du terrain; on traça une troisième allée et on entoura le champ béni d'une bonne clôture ».

Un troisième cimetière à Asbestos ?

Plusieurs personnes se souviendront probablement que lors de l'excavation ou du remblaiement pour l'église Saint-Isaac, les ouvriers ont eu la surprise de déterrer par mégarde des ossements humains. Les travaux furent arrêtés. Le curé est demandé sur les lieux et on demande à l'entrepreneur funéraire du temps, soit monsieur Réal Desrocher de récupérer les ossements et de s'occuper de les inhumer dans une fosse au cimetière de la fabrique. Explication : c'est qu'il y a déjà eu un cimetière privé sur le boulevard St-Luc entre les rues St-Jean-Baptiste et Chassé, exactement à l'emplacement de la première église St-Isaac. Il y aurait eu au plus, sept ou huit fosses sur ce terrain appartenant à la famille Noël ou Legendre.

Formation du conseil d'administration

Le 9 juillet 1961, formation, à la demande de la fabrique de la paroisse St-Aimé d'Asbestos d'un comité formé de représentants de chacune des paroisses de la ville. La paroisse St-Isaac-Jogues débourse 5 277$ comme part pour les 950 familles de son territoire. Notre-Dame de Toutes Joies débourse pour sa part la somme de 2 390$ pour ses 430 familles sous sa juridiction et St-Barnabé complète avec 1 333$. La part de St-Aimé est évaluée à 7 000$. Le cimetière est donc évalué à 16 000$.

Agrandissement du cimetière

Le 19 octobre 1961, la Fabrique de la paroisse St-Aimé d'Asbestos achète de Robert Boucher un terrain faisant partie du lot No 7A-6 (p. 7A-6) dans le troisième rang du Canton de Shipton, d'une superficie de 14 341 pieds carrés et le lot No (p. 7A-7) d'une superficie de 14.7 pieds carrés au prix de 1200$.

Le 19 octobre 1961, la Fabrique de la paroisse St-Aimé d'Asbestos, achète de Odilon Picard, un terrain faisant partie du lot No 7A-3 (p. 7A-3) dans le troisième rang du Canton de Shipton d'une superficie de 49 558 pieds carrés et le lot No (p. 7A-4) d'une superficie de 35 340 pieds carrés au prix de 4100$.

Le 19 octobre 1961, la Fabrique de la paroisse St-Aimé d'Asbestos, change avec Jean-Baptiste René, le lot No 7A-7 (p. 7A-7) d'une superficie de 14.7 pieds carrés, acquis de Robert Boucher, en échange du lot No 7A-8 (p. 7A-8) d'une superficie de 486 pieds carrés.

Nouveau propriétaire

Le 18 décembre 1968, la Fabrique de la paroisse St-Isaac Jogues d'Asbestos fait l'acquisition du cimetière de la Fabrique St-Aimé au prix de 1.00$.

Appel à tous : si vous avez des informations concernant les questions suivantes, veillez nous en faire part par courriel ou par téléphone.
  • Où était situé le premier cimetière ?
  • Par quelle route on y accédait ?
  • Qu'est-il advenu de ce cimetière ?